10 février 2015

Belgique, le 10 février 2015

 

Décès de Gilberte Degeimbre

Photo: Doyenné de Ciney

Gilberte Degeimbre fût la dernière voyante de Beauraing, elle s'est éteinte ce mardi 10 février 2015 à 91 ans.

Les apparitions de la Vierge Marie

 

Du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933, cinq enfants de Beauraing ont été témoins, à 33 reprises, des apparitions de Notre-Dame.

Après bien des réticences et des oppositions, la véracité de leurs dires fut, en conclusion d'une enquête rigoureuse, reconnue par l'autorité diocésaine: le culte fut autorisé en 1943, et le caractère surnaturel des faits reconnu en 1949. Dès le début, les pèlerins affluèrent aux pieds de "Notre-dame au Cœur d'Or", sous l'Aubépine, en réponse sa demande."Que l'on vienne ici en pèlerinage!".

Une chapelle votive fut bâtie (47-54, arch. M. Claes) selon son souhait: en pierre du pays, remarquablement taillée, elle est, au cœur des sanctuaires, le lieu de l'Eucharistie et de l'Adoration quotidienne, et du Sacrement de la réconciliation.
Le domaine s'est enrichi progressivement de plusieurs bâtiments en béton, d'un dessin très épuré (61-68, arch. R. Bastin) : l'Abri qui entoure le Jardin des Apparitions, la Crypte Saint-Jean, l'église du Rosaire, qui peut contenir 700 personnes, et l'Église Supérieure, qui peut rassembler jusqu' 5.000 pèlerins.

Les grandes dates des Sanctuaires sont l'hommage des enfants Marie le 15 août, la veillée et le pèlerinage international des21 et 22 août, le rassemblement diocésain du 1er dimanche d'octobre, le 29 novembre, le jour anniversaire des Apparitions; des pélerinages pédestres rejoignent Beauraing tous les 1er samedis (jour de récollection) et les 2e et 3e dimanches de chaque mois.

L'ancien bâtiment de l'Institut des Sœurs de la Doctrine chrétienne, dont le jardin reçut la visite de la Vierge, est devenu "l'Hospitalité" et "l'Accueil" . il a été aménagé et récemment rénové pour accueillir durant 3 jours des groupes de malades et accompagnants venant de Belgique, Hollande, France. Plus de 30 "triduums" par an, où jeunes et adultes donnent un bel exemple de solidarité.

En 1946, l'Oeuvre "Pro Maria" faisait l'acquisition d'une moitié de l'ancienne propriété des Ducs d'Ossuna, comprenant notamment le Château.
Le "Castel Sainte-Marie" y organise des retraites pour adultes et des rencontres diverses; de nombreux jeunes sont accueillis "l'Epi" pour la prière, la réflexion et l'échange.

Les pèlerins et visiteurs ont la possibilité de voir le dia film sur les Apparitions, de suivre la visite guidée des Sanctuaires, avec commentaire de la chapelle votive, des céramiques et sculptures de Max Van der Linden et de I. Williame. Le Musée marial, côté du magasin "Pro Maria", contient plus de 800 reproductions de statues de la Vierge provenant de tous pays. Enfin, la revue bimestrielle "La Voix de Beauraing" tient les abonnés au courant de la vie des Sanctuaires.

 

Article de www.beauraing.be

 

 

interligne blog.jpeg

Les commentaires sont fermés.