28 juillet 2015

Belgique, le 28 juillet 2015

Année 1965

La première femme ministre en Belgique

 

Marguerite De Riemaecker-Legot a.jpg

Marguerite De Riemaecker-Legot ( 09/03/1913 - 07/05/1977)

Marguerite De Riemaecker-Legot b.jpg

 

Bon, d’accord, y a pas de quoi faire sauter les bouchons, si on compare la reconnaissance des femmes politiques à l’échelle du monde démocratique et même franchement autoritaire mais l’anniversaire doit être rappelé : voici exactement 50 ans, le roi Baudouin désignait pour la première fois dans l’histoire du Royaume une femme ministre. Le lendemain, 28 juillet 1965, cette dernière prêtait serment entre ses mains avec le gouvernement Harmel-Leburton. Son nom ? Marguerite De Riemaecker-Legot, une chrétienne-démocrate qui était surtout une démocrate chrétienne convaincue. Au point de refuser au bout de son parcours politico-sociétal un tortil de baronne mais pas le titre de ministre d’Etat, question de montrer à un monde politique encore très machiste qu’on pouvait entrer dans le Conseil de la Couronne comme fille d’Eve. Et ainsi définitivement faire la nique à un tas de gaillards qui avaient tenté d’arrêter sa progression.

Extrait de "La Libre Belgique" - juillet 2015

Un site racontant l'histoire de Marguerite De Riemaecker-Legot sur www.cepess.be

 

 

interligne blog.jpeg

 

Décès de Jean-Paul Wittemans

Jean-Paul Wittemans ici avec Fernandel.

Jean-Paul Wittemans avec Fernandel

Jean-Paul Wittemans avait lancé un "club de variétés" sur la Grand-Place de Bruxelles, les "Cousins", qui avait donné son nom au groupe qui a enregistré le célèbre Kiliwatch. Il avait aussi ouvert les "Gémeaux", futur "Canotier" et "Cactus" boulevard du Souverain. Il est décédé jeudi passé.

Jean-Paul Wittemans avait créé un premier club de rock'n'roll derrière la Monnaie en 1958, baptisé "La Mousson".

Vite devenu trop exigu en raison du succès, il a alors repris le local exploité par Jo Dekmine comme cabaret sous le nom de "La tour de Babel" à la maison du Renard à la Grand-Place. Il l'a baptisé "Les Cousins" du nom du film de Claude Chabrol, expliquait-il au site Mémoire60-70.

On y croisait les vedettes de l'époque, Brel, Vian, Fernandel, puis Sheila, Enrico Macias et aussi les Cousins, un combo belge "qu'il a eu le bon goût de lancer", raconte Marc Danval dans La Libre Belgique.

Après l'aventure des Cousins qui a rythmé les nuits bruxelloises jusqu'en 1966, Jean-Paul Wittemans avait ouvert les "Gémeaux" au boulevard du Souverain.

C'est dans cet ancien dancing et cinéma art déco qu'il expérimente la formule de la discothèque moderne: le juke box est remplacé par un disc jockey, la table de mixage fait son apparition, de même que la boule à facettes et les clients garaient sur le parking du GB en face...

L'endroit qui a vu défiler les vedettes de l'époque dont Shocking Blue, Julie Driscoll et Wallace Collection était devenu par la suite la boîte "Le Cactus" 

RTBF - 28 juillet 2015

 

interligne blog.jpeg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.